Ne frisez plus le ridicule.

Le cheveu frisé peut, s’il est maîtrisé, être du plus bel effet. Des boucles en pleine santé, parfaitement disciplinées, valent bien mieux qu’une masse informe reposant sur votre tête. De nombreuses célébrités, chanteurs de groupes pour midinettes ou acteurs de séries médiévales, ont su faire de leur chevelure bouclée un avantage. Comment ? Simplement en prenant conscience que ce type de cheveux nécessite un soin particulier.

Avant toute chose, le cheveu frisé exige un effort. Oubliez tous les « comment ressembler à » que vous avez pu lire jusque-là : l’homme au cheveux bouclés ne ressemblera sans doute jamais à Kevin Trapp. Certaines coupes ne sont pas adaptées aux boucles. Par ailleurs, restez éloigné du fer à lisser : vous n’allez quand même pas abandonner si vite.

D’autant que l’affaire est simple : la clé pour des cheveux frisés parfaits est tout simplement de leur accorder grand soin.

Comment prendre soin de ses cheveux frisés ?

Prendre soin de ses cheveux frisés peut être un sacerdoce si vous n’avez pas la bonne méthode. Une petite erreur peut vous faire ressembler à Carlos Valderrama, fameux footballeur colombien réputé pour sa masse de cheveux blonds peu maîtrisée. Ou à un bonsaï. Apprenez de meilleurs réflexes.

Mettez la main à la pâte

L’usage du peigne est déconseillé aux cheveux bouclés, pour deux raisons. Tout d’abord, car leur utilisation sur vos boucles peut les rendre informes. Ensuite, car il peut y avoir des conséquences terribles sur votre tête. En effet, leurs dents fines va tirer sur le follicule, plus fragile chez les personnes aux cheveux bouclés que chez ceux aux cheveux lisses, provoquant dans le pire des cas une alopécie de traction. Derrière ce nom barbare ce cache une chute des cheveux localisée, provoquée la plupart du temps par les attaques répétées sur le follicule.

Pour coiffer des cheveux frisés, mieux vaut se contenter de ses mains. Elles permettent de mettre en forme bien plus facilement vos boucles, rendant le tout plus homogène. Mieux vaut ne pas faire compliqué lorsque l’on peut faire simple.