Brushings et couleurs à répétition, sèche-cheveux et coups de brosse quotidiens… Vous menez la vie dure à vos cheveux. Résultat, ils sont fragilisés et peuvent devenir cassants et fourchus. Avant d’opter pour une solution radicale et couper vos longueurs, suivez nos conseils et adoptez notre sélection de produits miracle pour retrouver une belle matière.

Un cheveu fourchu, c’est quoi ?

C’est un cheveu, le plus souvent long, qui a perdu de son élasticité et a vieilli prématurément. Ses pointes sont rêches, cassantes, ternes et rebelles sur 2-3 cm.

La cause de ce désastre :

La kératine, véritable ciment du cheveu, se fragilise par les soins, une gestuelle inadaptée ou encore des problèmes de santé comme une carence en fer. Résultat : cette protéine, affaiblie, ne fournit plus au cheveu sa solidité, sa plasticité et son élasticité, ce qui favorise la formation de fourches.

Comment vérifier si votre cheveu est en bonne santé :

Saisissez entre le pouce et l’index une mèche à ses deux extrémités. Étirez-la. Si elle s’allonge de 20 à 30%, sans casser, avant de reprendre sa forme initiale, votre cheveu est au meilleur de sa forme.

Nos astuces maison anti-fourches

Bannissez les 100 coups de brosse de nos grand-mères.
S’il est vrai qu’il faut brosser ses cheveux au coucher pour éliminer les résidus de laque ou de pollution, activer la circulation sanguine et démêler, il ne faut pas en abuser.

  • À la racine, les picots de la brosse stimulent la production de sébum.
  • Sur les longueurs, commencez pas quelques coups sur les pointes avant de les brosser sur la totalité de la surface… en douceur ! En commençant à mi-longueur, vous risquez de faire descendre des nœuds qui s’accumuleront à ceux du bas. Et là, ça devient mission impossible.

Oubliez les picots surmontés de petites boules rondes, et pour les poils préférez du sanglier naturel.

  • Optez pour un shampooing doux. Méfiez-vous d’un shampooing qui mousse beaucoup, c’est qu’il gorgé de tensioactifs, ces agents chimiques qui décrochent les impuretés de la fibre capillaire. Une mousse abondante ne lave pas plus, elle décape. Elle altère la kératine et fragilise le cheveu.
  • Pédale douce sur l’utilisation du sèche-cheveux. Son air chaud déshydrate. Avant de dégainer votre appareil, absorbez le maximum d’humidité avec une serviette éponge. Le bon geste : tenir le séchoir à 15 cm de distance.