Vous avez une barbe irrégulière, clairsemée ou contenant des trous ? Pas de panique, on vous donne nos astuces pour palier à ce problème !

 

1 – Laissez pousser !

Il se peut que vous n’ayez jamais laissé à votre barbe le temps suffisant de fleurir. Il ne vous viendrait pas à l’idée de cueillir des fraises en janvier ? Ayez le même raisonnement pour votre toison. Si votre barbe n’est pas uniforme, ne vous saisissez pas tout de suite de votre tondeuse, attendez au moins un mois. Ce sera compliqué, stressant, et vous subirez peut-être les critiques de vos camarades barbus mieux fournis. Mais laissez pousser votre barbe est la seule manière de mesurer son potentiel.

Pour garder une allure propre et nette, veillez tout de même à entretenir la base du cou et les pommettes. Brossez-la et appliquez de l’huile à barbe tous les jours pour la nourrir, la dompter et activer la pousse.

 

2 – Brossez-la !

Un bon moyen de combler les trous de barbe est de les camoufler par un brossage astucieux. Attention, on ne vous dit pas de vous brosser la barbe une heure par jour devant le miroir. Il s’agit d’atténuer les zones à faible pilosité en uniformisant votre toison. Cette astuce est simple et diablement efficace si vos poils sont assez longs !

Avec la bonne brosse, vos irrégularités seront presque invisibles. Enfin, gardez à l’esprit que vos poils de barbe ont besoin de la même attention que vos cheveux. N’oubliez pas d’appliquer de l’huile, un baume à barbe ou un conditionner car une barbe luxuriante est une barbe contente. Pensez également au shampoing à barbe en moyenne trois fois par semaine.

3 – Appliquez de l’huile à barbe !

Une légende urbaine ancestrale entretient depuis des décennies l’idée que l’huile de ricin fait pousser la barbe. Si bien qu’on l’appelle dans certaines contrées du monde “l’huile magique”. Or, ce n’est pas si simple. Appliquée sur la barbe, l’huile de ricin comble les écailles de vos poils, les rendant plus épais et plus souples. Il est à noter que cette huile favorise la pousse de poils MAIS déjà existants. Il ne s’agit donc pas d’un produit miracle type haricot magique.

 

4 – Maquillez-la !

Autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas notre recommandation première. Les techniques de camouflage de ce type ont plusieurs inconvénients : cela peut finalement plus se voir qu’autre chose et surtout ça peut couler à la première averse ou goutte de sueur. Cependant, dans certains cas, cela peut faire son effet.

Il vous suffira de faire des pointillés dans les espaces imberbes avec un crayon noir, vous pourrez remplir les trous d’une façon naturelle. Ensuite, il faut estomper avec un mouchoir avant de passer un peigne dans votre barbe. Répétez l’opération autant de fois que nécessaire.

 

5 – Adaptez votre style de barbe !

Quand on a une barbe irrégulière ou clairsemée, la meilleure solution reste encore d’adapter son tracé de barbe à son implantation. Observez votre implantation et choisissez le style qui colle le plus avec les zones où vous avez de la matière. Et si vous ne savez pas, passez au conseil n°6 !

 

6 – Demandez conseil à votre barbier !

Qui de mieux qu’un professionnel pour vous aiguiller ? N’hésitez pas à nous demander conseil !